LOADING CLOSE

L’équipe

Christopher Kilian

Christopher est un sérial anti-gaspilleur. Il mène une guerre impitoyable contre toutes formes de gaspillage alimentaire. Autour de lui il est intraitable, amis et famille l’ont bien compris, le gaspillage alimentaire, c’est l’affaire de tous. Avant de faire les courses, premier réflexe, ouvrir le frigo, scruter les placards à l’affût de la moindre denrée consommable. Cela donne souvent naissance à des repas improvisés et créatifs qui sont souvent les meilleurs. Mais Christopher n’arrête pas là le combat : depuis février 2016, il est l’un des bénévoles de l’association Moissons Solidaires qui récupère tous les dimanches les invendus de quatre marchés frais parisiens, les trie et les redistribue en direct. C’est une action qui en plus de lutter contre le gaspillage alimentaire, redonne de la dignité aux personnes qui, jusque alors devaient fouiller les poubelles pour glaner de quoi manger. Moissons Solidaires, c’est un vrai stand où « les clients » se font servir et où on distribue des sourires.

Enfin Christopher a accompagné le groupe AGRICA pendant 3 ans dans sa politique contre le gaspillage alimentaire. Il coordonne en 2014 le livre «Le Temps des Solutions» et en 2015 et 2016 le concours national organisé par le groupe. C’est le livre et l’organisation du concours qui lui ont donné l’idée de regrouper toutes les initiatives de lutte contre le gaspillage alimentaire pour les aider à se faire connaître, se développer et se dupliquer

We say no to waste

Jean-Louis Caffier

Jean-Louis Caffier est journaliste spécialisé dans les questions d’environnement, de climat et d’énergie (BFMTV, Politiques Energétiques). Il est membre de la Commission Innovation 2030 et président de l’association Climat Energie Humanité Média qui a permis de former plus de 200 journalistes aux enjeux de la transition énergétique et du climat. Niveau anti-gaspi, il est l’auteur du livre Gaspillage alimentaire : le temps des solutions pour le groupe AGRICA
et de nombreux articles sur la question. Il estime que cette cause est primordiale car elle permet à tous d’agir à de nombreux niveaux.