LOADING CLOSE

Ramen Tes Drêches : Découvrez les nouilles anti gaspi

Ramen Tes Drêches : Découvrez les nouilles anti gaspi

Le 29 et 30 septembre c’est le 4eme week-end du festival de l’alimentation durable MIAM ! de la Fondation Goodplanet. Au programme : Faire ses courses autrement avec des débats, des projections, des spectacles, des ateliers pour petits et grands et en partenariat avec 16octobre.fr, un marché de produits et un catalogue vivant d’initiatives anti-gaspi. Pour l’occasion on a décidé de vous présenter un petit nouveau de l’anti-gaspi qui sera présent à MIAM ! : Ramen tes Drêches.

Les Drêches vous avez dit ?

La photo qui donne faim !!!

Ramène tes drêches c’est le projet de Sabrina Michée. Après s’être épuisée dans un travail sans but elle décide de voyager et assure notamment une mission humanitaire aux Philippines. De retour en France, elle est bien décidée à trouver une activité plus en lien avec ses aspirations de durabilité, de vie saine et d’anti-gaspi. Justement, au détour d’une journée porte ouverte chez un micro brasseur parisien, BAPBAP, elle découvre une ressource méconnue : les drêches. Les Drêches vous avez dit ? Mais qu’est ce que c’est ? Ce sont les résidus de brassage des céréales qui servent à fabriquer la bière. Historiquement les drêches étaient plutôt utilisées en alimentation animale car bourrées de protéines. Problème : Les villes manquent de ferme, c’est bien connu. Le développement des micro-brasseries urbaines rend plus difficile la réutilisation des drêches en agriculture. Résultat elles finissent à la poubelle. Cela représente plusieurs tonnes par semaine pour des micro-brasseurs.

Sabrina se souvient de son expérience aux Philippines où « ceux qui peuvent se le payer, mangent de la viande 3 fois par jour pendant que les enfants des rues font à peine un repas par jour et, qui plus est, complètement déséquilibré ». Elle se dit qu’il y a peut-être quelque chose à tenter.  « Ce qui m’a intéressée c’est l’aspect nutritionnel, très riche en protéines, en fibres, en minéraux et pauvre en glucides. »

Elle cherche alors un produit simple et accessible au plus grand nombre. Elle rencontre par hasard un chef cuisinier qui lui dit « mais pourquoi tu ne fais pas des pâtes? » C’est ultra basique (des céréales et de l’eau). C’est un aliment référent en France et dans le monde. C’est un plat rapide et consistant et, enfin, les pâtes c’est sec donc ça se conserve. Et c’est parfait pour le transport et l’anti-gaspi. Elle décide de se lancer

« les Ramens, je ne connaissais pas du tout avant. C’est devenu une passion »

Après quelques tentatives ratées, notamment des Ravioles, (trop dommage), elle est allée voir, sur les conseils de son chef, du côté des nouilles asiatiques et notamment des Ramens japonais, « les Ramens je ne connaissais pas du tout avant. C’est devenu une passion » et des soba (pâtes également japonaises à base de sarrasin). Les tests sont concluants : ce sera donc des Ramens, avec la forme de Soba, à la drèche de bière anti-gaspi. Comme il s’agit aussi de surfer sur les modes de vie actuels, pourquoi ne pas les proposer sous forme de nouilles instantanées (Sachet de 100g avec l’assaisonnement). Et comme l’anti-gaspi c’est bien mais que manger équilibré c’est mieux, elle va ajouter dans les préparations des Ramens une légumineuse : « 1/3 de légumineuses pour 2/3 de céréales ça fait une chaîne protéinée complète qui peut parfaitement remplacer la viande. » Les nouilles pirates sont nées.

Des nouilles pirates ? Parce que nomades, alternatives (par rapport aux nouilles instantanées du commerce) mais aussi parce que c’est de la récupération de déchet et de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Bref des Nouilles pour pirater le système.

Aujourd’hui : « Ramen Tes Drêches » est un premier produit qui fonctionne. « Je fais de petites productions ponctuelles pour les marchés. Je vais travailler avec une étudiante ingénieure en dernière année à Agro Paris Tech pour affiner la recette et améliorer le procédé de production. Pour faire un produit vraiment professionnel. » Et mettre un terme au gaspillage de drêche à Paris puis partout sur terre avec un petit Ramen Tes Drêches adossé à chaque Micro brasserie. On espère en tout cas ! 😉

Vous rêvez maintenant de goûter les Ramens de Sabrina ?  Venez les découvrir avec Babelicot, Les Retoqués, Re-belle, Résurrection et la Boite à Champignons Samedi 29 et dimanche 30 au marché anti-gaspi à la Fondation Goodplanet. Et n’oubliez pas dimanche le catalogue vivant des initiatives avec Frigos solidaires, Les Éco-charlies, Linkee, Graapz, Pâtisseries Solidaires et Too Good To Go.

C.K

(2) Comments

Laisser un commentaire